Frisson

image

Après avoir lu Sous le signe du scorpion (dont je ferai la chronique plus tard car je compte le relire) du même auteur, j’ai chercher à lire d’autres oeuvres de Maggie Stiefvater.

Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. Attaquée par une horde de loups six ans auparavant, elle a survécu grâce à l’un des loups de la meute. Les années ont passé, et un lien mystérieux s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsqu’un élève de son lycée est mortellement attaqué, des chasseurs sont lancés. Le loup de Grace est touché. Peu de temps après, elle trouve sur le pas de sa porte un jeune homme au regard étrangement familier… Premier volet d’une trilogie, « Frisson » est l’histoire émouvante d’un amour hors norme.

Bon, je ne suis vraiment pas une adepte des histoires d’amour, mais cette fois-ci j’ai été conquise.

Les personnages sont tellement attachant (surtout Sam pour ma part), le contexte n’est pas trop tiré par les cheveux même si c’est tout de même du fantastique.
La partie des loups est vraiment exceptionnel mais étant donné ma passion maladive pour ces animaux je pense que cette partie n’en fascinera pas autant que moi.

Le style de l’auteur est poétique et légé; c’est tellement agréable de le lire ! J’ai tout simplement dévoré ce livre en 2 jours (j’aurais pu le faire en quelques heures si je n’avais pas toutes ces séries à regarder).
Ce fu donc une très bonne lecture pour ma part et je lui attribue la note de 9/10.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s